Menu
Matera et ses Sassi, un joyau au sud de l’Italie

Matera et ses Sassi, un joyau au sud de l’Italie

 

 

A l’écart du tourisme de masse, il existe un petit coin superbe du sud de l’Italie qui abrite Matera, une ville fascinante aux paysages rocheux et aux habitations troglodytes. Capitale de la culture en 2019, elle se prépare à être le centre de toutes les attentions. Partons la découvrir maintenant.

 

Dans mon dernier article, je vous confiais à demi-mot mon amour inconditionnel pour l’Italie. Une partie de ma famille habite le Veneto, quelques amis dans la région des Marches…je varie donc en général entre la Ligurie qui est proche de chez moi et ces autres pied-à-terre.

J’ai l’embarras du choix, une chance dont je suis consciente. Comme je travaille en grande partie à distance , je peux m’y rendre tous les 2 mois environ. Pour ces raisons peut-être, je ne m’étais encore jamais aventurée au-delà de Naples. Une grosse erreur corrigée depuis.

 

On me l’a souvent répété : « Le sud de l’Italie c’est autre chose que le reste du pays ». De quoi éveiller ma curiosité.

 

L’occasion s’est présentée lors de mon dernier séjour à Rome avec une amie. Sur un coup de tête, nous avons décidé de prendre le train pour descendre plus au sud explorer la mystérieuse ville de Matera

Afin de conserver le fameux effet de surprise pour l’arrivée, nous avons scrupuleusement évité de regarder des photos ou de lire quoique ce soit sur la ville. Alors forcément, on visualise quand même et on se projette dans ces futurs décors encore inconnus.

 

Croyez-moi, cette fois la réalité a été bien plus belle que tout ce que j’avais imaginé!

 

Les Sassi de Matera

Situé dans la Basilicate, région dans la semelle de la Botte (entre la Calabre et les Pouilles) le territoire de Matera est habité en continu depuis le Paléolithique.

La ville surplombe un profond canyon de 80 mètres. Tout en bas, le torrent Gravina sculpte la vallée depuis des milliers d’années.

 

Matera, la cité antique

 

 

Les 2 quartiers des Sassi  (rochers ou cailloux) sont un vaste ensemble d’habitations troglodytes: le Sasso Barisano, au nord et le Sasso Caveoso, au sud.

Un habitat urbain unique en son genre directement creusé dans la roche.

 

Le canyon et la Gravina à Matera

 

 

Sur plusieurs niveaux, les maisons s’enchevêtrent et se superposent. Elles pouraient à première vue ressembler à un beau fouilli, mais il faut savoir qu’elles possèdent un système de ventilation naturelle et un mécanisme de récolte des eaux de pluie. Complexe et ingénieux.

 

Visiter les Sassi, c’est aussi explorer l’histoire de l’Humanité

 

Il faut déambuler puis se perdre dans le labyrinthe des ruelles pour parcourir ainsi 10 000 ans d’histoire. Pas de voiture ici. On grimpe et on descend, encore et toujours, les nombreux escaliers de pierre, on change d’époque en un instant: une cathédrale romane ici puis à 2 pas, une fresque baroque.

 

Matera et ses environs ne comptent d’ailleurs pas moins de 150 églises, rupestres ou non. De quoi occuper les amateurs d’art pour un bon moment!

 

Les églises des Sassi de Matera

 

 

 

Vue sur les Sassi

De l’insalubrité à la prospérité

Pourtant, Il y a 70 ans, les habitants des sassi vivaient dans des conditions précaires.

 

Au début des années 50, pour cause d’insalubrité et de surpopulation, le gouvernement décida de reloger la communauté dans un autre quartier en périphérie de la ville. Les sassi sont restés ainsi, abandonnés pendant des années.

 

Désormais, la réhabilitation est encouragée par les autorités. Des petits restaurants, des galeries d’art et des hôtels se sont progressivement ouverts, toujours dans le respect de l’architecture troglodyte.

 

Matera et les Sassi la nuit

Au détour d’une ruelle, un collage de l’artiste Ernest Pignon-Ernest: Pasolini portant son propre corps, mort

 

Devant un tel spectacle, on ne s’étonne pas d’apprendre que Matera a servi de décor à de nombreux films.

En 1964, Pier Paolo Pasolini choisit la cité antique pour tourner L’Evangile selon Saint-Matthieu.

40 plus tard, Mel Gibson y réalisera La Passion du Christ.

 

Les Sassi et quoi d’autres?

Matera possède de nombreux quartiers qui méritent qu’on s’y attarde: Civita, un des plus anciens avec sa cathédrale du 13e siècle. Il Piano qui longe les sassi -c’est là où se concentre toute la partie Moyen Age et Renaissance. La nouvelle ville est aussi intéressante. Le parc de la Murgia et son art rupestre, un incontournable.

Je ne vais pas vous énumérer ici toutes les spécialités culinaires de la Basilicate. Région dont je vous parlerai davantage dans un prochain article. Sachez juste que la gastronomie locale est variée, délicieuse. Honnêtement, je me suis régalée à moindre frais, du matin au soir (et je suis difficile!)

 

les sassi de Matera

 

 

Autrefois parmi les villes les plus pauvres d’Italie, Matera connait depuis ces dernières années un véritable essor économique grâce à aux vastes travaux de restauration entrepris. Elle attire de plus en plus de monde venant admirer ses trésors de l’architecture antique.

 

Ville touristique donc mais pas ville musée. Elle n’a pas ce côté artficiel et surfait qu’on peut trouver dans certaines belles villes ou autres villages remarquables. Vous ne trouverez pas non plus des magasins de souvenirs alignés dans les ruelles. La complexité du site calme les ardeurs du tourisme de masse, c’est certain. Pourvu que cela reste ainsi !

 

Piazza Matera

 

Une dernière chose…pensez à explorer les Sassi de nuit pour vous imprégner davantage de cette ambiance magique dans ce lieu encore intact, comme sorti d’un autre temps.  J’ai eu un vrai coup de coeur pour cette ville – mais qui ne l’a pas eu !?

 

 

Les Sassi et le parc des églises rupestres de Matera sont inscrits depuis 1993 sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco.

La ville sera capitale européenne de la culture en 2019.

 

Vous l’aurez compris…N’attendez pas trop pour y aller 😉

 

Pour en savoir plus, consultez le site de l’Unesco , les Sassi et le site de la ville

 

 

Transport:

 

J’ai effectué le trajet en train : Rome-Bari avec Trenitalia. A Bari, il faudra changer de gare- située juste à gauche de la principale- car c’est la compagnie Appulo Lucane qui gère les lignes ferroviaires de la région.

 

Les horaires de train Bari-Matera sont iciEnviron 1h de trajet

 

Si vous avez peu de temps, le plus simple est quand même d’arriver à Bari en avion. A l’aéroport, vous pouvez soit prendre la navette jusqu’à la gare, soit louer une voiture. Bari-Matera: 60 km

 

Hébergement: en plein coeur de la cité antique, logement trouvé sur Airbnb   

 

Claire
2 Comments
  • Itineramagica
    Répondre

    Quel endroit incroyable, puissant et hanté ! Quelle évocation ! Ça y est, j’en rêve

    30 avril 2017 at 7 h 46 min

Laisser un commentaire