Menu
L’île de Zanzibar et son cœur historique Stone Town

L’île de Zanzibar et son cœur historique Stone Town

J’ai toujours été attirée par les îles.

Pas pour leurs plages de sable blanc, plutôt pour cette sensation étrange et belle d’isolement – ce sont des lieux assez magiques, différents du reste du monde. Les insulaires ont une identité culturelle très forte.

 

Les îles fascinent et éveillent la curiosité.

 

 

Fred, un ami de longue date, revient tout juste de Madagascar et de Zanzibar.

Je lui ai demandé de décrire ses impressions ici, par écrit.  Il a accepté avec enthousiasme!

 

J’aime sa façon de voyager et sa vision du monde en général. Solitaire et curieux, il voyage lentement, longtemps.

Il vit toujours au plus proche des locaux ce qui lui permet de faire des rencontres exceptionnelles, de s’imprégner des lieux et de l’atmosphère d’une région.

 

Voici son récit.

 

Vous pouvez le suivre sur son compte Instagram et sur Facebook

 

 

blog patrimoine voyage randonnées coutumes

 

 

On a forcement quelque part en nous un île secrète, égrenée au milieu d’une immensité marine. Une de ces îles suffisamment nourrie et mangée par le mythe pour qu’on se décide un jour à aller voir de plus près.

 

Zanzibar serait sûrement l’une d’entre elles.

 

Le nom résonne déjà comme un appel exotique et inéluctable vers le voyage, l’Ailleurs, le Lointain et l’Imaginaire profond. Tout sens en alerte.

 

 

zanzibar vue depuis la plagele bord de mer à zanzibar

 

J’avoue que j’y songeais depuis longtemps (tout comme l’Inde)

Un rêve exaucé. Un de plus.

Ce séjour dans cette île du bout du monde ressemble à s’y méprendre à l’idée que j’en avais, mêlée aux sensations auxquelles j’aspirais.

 

un habitant de l'île de zanzibarbateau de pêcheursur la plage de zanzibar

 

Le tout est un enchantement sans comparaison aucune,  doublé d’un voyage mental qui peut facilement vous faire perdre la tête. Ces effluves sensuelles, ces 1000 odeurs , saveurs et parfums tellement enivrants. Atmosphères hyper moites et tamisées par de curieux mélanges quasi érotiques d’ombres et de lumières. Sourires ensorcelants pour lesquels vous vendriez votre âme.

 

 

Il y a aussi ces incroyables palettes de couleurs, propices à une vision d’un paradis improbable – sachant que Zanzibar a longtemps rimé avec esclavage, exploitation et multi colonisation. De nos jours, l’île a encore des connotations de corruption.

 

 

Un paradis invraisemblable donc et pourtant bien réel dans lequel on s’immerge dès l’arrivée, surtout lorsqu’on atteint enfin la surréaliste Stone Town, cœur historique de Zanzibar.

 

 

ciel et palmiers à zanzibarspectacle traditionnel à zanzibar

 

 

Il y aurait de quoi écrire des tomes entiers sur cette ville passionnante, atypique et multiculturelle.

Elle est comme hors de toute unité de temps. Ce fut un coup de foudre immédiat-  jusqu’à en négliger le reste de l’île. J’ai souhaité en explorer la moindre ruelle, le plus petit recoin, le moindre fait.

L’Unesco a eu toutes les raisons de la lister car le tout devient vite fascinant pour qui aime Nature, culture, festivités, traditions, découvertes et sensations en tous genre.

 

 

ruelles et habitants à zanzibar

 

Il faut oublier les quartiers de la ville ‘nouvelle’ de Zanzibar qui n’ont rien de palpitant selon moi. En revanche, il faut se consacrer pleinement à la Vieille ville et à son labyrinthe inouïe de ruelles étroites et pleines d’énergie. Chaque angle ouvre sur des ravissements.

 

On vogue ainsi entre boutiques pittoresques, délicieux petits restos bon marché, bâtiments religieux et chargés d’Histoire, marchés grouillants, le tout rythmé par la vison d’un incroyable univers de portes.

 

 

stone town quartier historique de zanzibar

Plus belles les unes que les autres, elles se succèdent sans relâche. Les formes, les sculptures et gravures happent automatiquement le regard.

 

Ce mélange surprenant et pourtant logique de culture africaine, indienne et arabe est un pur régal!

 

Des portes pour la plupart âgées de plus de 100 ans et d’autres plus récentes; Des portes qui déterminent la religion, le rang social, l’origine, la nationalité des propriétaires des lieux.

 

Des portes aux vécus considérables, témoins d’un passé chargé et souvent houleux.

 

Le mieux pour en savoir plus est de prendre un guide pour deux bonnes heures et l’on aura dès lors toutes les infos précieuses.

 

Cela étant dit, nombre d’entre elles, dont certaines sont de purs chef-d’œuvres, sont laissées à l’abandon, et ceci malgré le support de l’ UNESCO qui ne bénéficie pas du soutien total du gouvernement en matière de coût. Hélas! Mille Fois Hélas!

 

On peut toutefois se consoler en se disant que ces portes-là ont déjà un tel poids d’Histoire qu’elle sont encore capables de résister bien longtemps aux remous du temps qui passe dans ce Stone Town si exaltant où la vie locale, dans son jus, regorge de séduisants sourires, de couleurs merveilleuses, de senteurs permanentes et d’innombrables rencontres en tout genre.

Le tout est une connexion très agréablement déconcertante dans laquelle on plonge un peu plus chaque jour.

 

 

les jolies portes de stone town

 

Ici, on est en terre à majorité musulmane. Les sombres burquas et les voiles stricts se mélangent assez curieusement aux voilages légers et aux foulards multicolores. Les appels à la prière des mosquées résonnent dans toute la ville. Et parfois ils sont étrangement doublés d’un son de clocher ou de sonorités hindoues.

 

plages de zanzibar

église dans le quartier de stone town

 

Le bord de mer lui est carrément plus touristique avec ses nombreux et somptueux hôtels et palaces, en harmonie totale avec la Nature et les traditions. Ce luxe insolent et outrancier tranche radicalement avec la pauvreté la plus misérable qui officie bien souvent dans la Vieille Ville à deux pas. Le Paradis n’est pas le même pour tous, loin de là, car pour de nombreux habitants, il n’est question que de survie urgente.

 

Deux mondes proches mais que tout oppose et que rien ne relie, ce qui conforte encore plus cet éternel et dérangeant cliché du blanc très riche et du noir très pauvre, ce dernier étant évidemment au service de l’autre dans tous ces grands hôtels.

Pourtant, l’atmosphère reste sereine et joyeuse. Et l’on arrive toujours à dénicher un petit bout de plage locale aux saveurs plus sauvages et bien plus authentiques si l’on s’éloigne un peu.

 

la pêche locale sur le marché de Stone town à zanzibarcoucher de soleil sur l'île de zanzibar

 

Stone Town à Zanzibar, c’est tout ça et bien plus encore.

Un Monde foisonnant et vibrant où là aussi, à l’image d’autres destinations aux populations défavorisées, les cœurs battent plus vite qu’ailleurs et les corps, les âmes brillent plus fort.

A l’unisson.

 

 

Fred

Retrouvez mes autres voyages ici et

 

 

blog patrimoine voyage randonnées coutumes

Sur Pinterest

 

Stone town à Zanzibar

Claire
1 Comment
  • Constantu
    Répondre

    Oh la la quel régal toutes les belles photos
    Beau reportage! un grand Merci

    5 juin 2018 at 14 h 54 min

Laisser un commentaire