Menu
La Lomellina en hiver: brume, promenades et autres curiosités

La Lomellina en hiver: brume, promenades et autres curiosités

 

Loin des sentiers touristiques, il existe un joli coin d’Italie encore un peu secret.

 

Un lieu où les champs remplacent souvent l’asphalte et les balades en pleine nature ne sont pas réservées qu’aux week ends.
Une terre où les rencontres avec les animaux sauvages ne sont pas rares, où le parfum des forêts et le bruit des rivières éveillent les sens.

 

A pied ou à vélo, sur les sentiers des bois ou au milieu des rizières, partons dans la brume hivernale …

 

Découvrons ensemble une nature d’une beauté délicate et sans fard : la Lomellina

 

 

la Lomellina en hiver

La Lomellina dans la brume hivernale

 

 

Dans le sud-ouest de la Lombardie, une petite partie de la vallée est désignée sous le nom de Lomellina.

 

Elle comprend près de 60 communes .

Une terre plate et fertile dans la province de Pavie, où les grandes étendues de champs et les rizières alternent avec les forêts et les cours d’eau.

Un monde rural parsemé de petites villes et villages. Une terre à l’identité forte, riche des témoignages du passé.

 

 

Où se situe la Lomellina

La Lomellina et la région de Lombardie

La campagne et le riz

 

Garlasco et le sanctuaire de la Madone de Bozzola

 

Vigevano et la Sforzesca

 

Bereguardo : le Ponte delle Barche

 

Quelques adresses et infos pratiques

 

 

 

 

C’est par un étrange et heureux hasard que je me suis rendue dans ses plaines l’été dernier. Depuis, j’y reviens régulièrement et je peux ainsi observer la Lomellina changer au fil des saisons.

Des paysages très verts en été, elle revêt 1001 nuances de couleurs l’automne venu.

Pour la première fois, je la découvre en hiver. Enveloppée presque chaque jour dans un brouillard épais, elle devient mystérieuse et n’en est que plus belle.

 

 

Sentier du parc Ticino dans la brume

rizières de Lomellina en Lombardie

 

 

Ici, le Parco Ticino n’est jamais loin
.

Le Parc Lombard du Tessin créé en 1974 est le plus ancien parc régional d’Italie.

 

Il possède une superficie de plus de 90 mille hectares entre le lac Majeur et le Pô.

Traversé par la rivière du même nom ( fiume Ticino ), il possède différents écosystèmes et réunit des conditions uniques pour la survie de nombreuses espèces animales et végétales.

 

Paysage dans la burme. Lomellina, Italie

 

La faune est très riche, typique de la vallée du Pô. A chaque promenade, on peut avoir la chance de croiser chevreuils,  daims, renards et blaireaux.

Parmi les poissons qui peuplent les rivières de Lomellina, on peut voir et pêcher dans les coins les plus calmes, des brochets, sandres, carpes et silures.

La région est aussi connue pour l’observation des diverses espèces de hérons.

 

Pour les amateurs de randonnées, les bois vastes et ombragés abritent de jolis sentiers balisés + de nombreuses pistes cyclables

Sur le site officiel du Parc, on trouve les détails de chaque parcours et une carte interactive. Il est clair et bien fait, ça donne envie de tout explorer !

 

 

Système d'irrigation des cultures Lomellina

La nature dans les plaines du PôRoute dans la brume Lombardie

Ferme abandonnée dans la brume de Lomellina

 

 

Lomellina, terre du riz et des Mondine

 

 

Rizières et Risotto de Lomellina

Risotto maison aux haricots borlotti et pommes de terre. Un délice ^^

 

C’est au 15e siècle que la Lombardie développe la culture du riz. Grâce à la région et à moindre mesure, celle du Piémont, l’Italie est un des premiers producteurs d’Europe.

 

Parmi les principales variétés cultivées, on retrouve le Carnaroli, l’Arborio et le Baldo. Des riz qui servent de base à la réalisation du célèbre risotto et à de nombreuses soupes (minestrone)

 

 

Mondine de Lomellina dans les rizières

Mondine dans les rizières

Dans le passé, la culture du riz a impliqué une grande partie de la population féminine.

Entre la fin du 19e siècle et la première moitié du 20e siècle, la main-d’œuvre locale n’était pas suffisante.
On faisait venir des ouvrières saisonnières de toute l’Italie pour travailler dans les rizières.

Ces femmes étaient nommées les  Mondine.

 

Des conditions de travail extrêmement dures: des journées entières à retirer les mauvaises herbes et à repiquer le riz, de l’eau jusqu’aux genoux, pieds nus dans la boue et le dos courbé. Un salaire nettement inférieur à celui des hommes, bien entendu.  L’exploitation et l’absence de droits conduisent à la révolte des travailleuses des rizières.

 

Elles revendiquent et obtiennent finalement au début du 20e siècle  ‘La journée de 8 heures’. Elles rentreront dans l’Histoire pour leur lutte syndicale légendaire.

 

 

Garlasco

 

Entouré de champs agricoles (et hélas, d’une zone commerciale) nous voici à Garlasco.

L’origine du nom serait celtique. On parle aussi de la légende d’un chevalier qui demanda à sa bien aimée d’attendre son retour.

 

 

Garlasco, les arcades du centre ville

Château de Garlasco

 

 

La petite ville est agréable. On peut tout explorer à pied.

Sur la place de la République se tient un grand marché chaque mardi. Sous les arcades, on trouve d’agréables cafés pour le petit-déjeuner ou une pause goûter.

 

Dans les bars ou les ruelles, j’entends parfois les gens s’exprimer dans une langue agréable mais incompréhensible. Il s’agit d’une variante de dialecte lombard  suffisamment riche et complexe pour avoir son propre dictionnaire.

 

 

La tour du château et le marché de Garlasco

 

C’est aussi une étape pour les marcheurs car ici passe la via Francigena 

Moins connue que le célèbre Chemin de Compostelle, la route de pèlerinage Francigena traverse la France pour atteindre Rome.

L’idée d’en effectuer une partie me taraude dernièrement !  

 

 

Sanctuaire de la Madone de Bozzola

 

La ville de Garlasco est principalement connue pour ce sanctuaire.

 

Haut lieu de pèlerinage, il est visité chaque année par quelques milliers de fidèles ou de randonneurs
Il fut construit après que la Vierge soit apparue à une fillette de 13 ans en 1465. Muette, l’enfant aurait retrouvé la parole suite à cette vision.

 

Extérieur et intérieur du Sanctuaire de Bozzola à Garlasco

Parc du sanctuaire de la Madone de Bozzola

 

 

J’ai tout de suite été attirée par le lieu. Le sanctuaire est entouré d’un grand parc. Le café adjacent propose de délicieux sandwichs. Idéal pour une pause en chemin et ambiance locale garantie!

 

 

Sentier vélo de Garlasco

A bicyclette de Garlasco au Sanctuaire

A pied ou à vélo sur les sentiers de Garlasco

 

 

Situé à seulement quelques kilomètres de la ville, on peut facilement s’y rendre à pied ou à vélo.

Pour éviter la route goudronnée, on emprunte un petit chemin de campagne qui offre une jolie promenade bucolique.

 

 

Vigevano

 

Vigevano est  la ville la plus connue de la Lomellina. Elle est chargée d’histoire et vaut sans aucun doute le détour.

Je suis loin d’avoir tout visité de Vigevano mais j’aime flâner dans ses ruelles.

 

Sa place Ducale, joyau de la Renaissance, est considérée comme une des plus belles d’Europe. Ne manquez pas non plus la tour de Bramante qui offre un panorama sur toute la ville. Le Castello Sforzesco, château de la famille Sforza nous en apprend plus sur l’histoire de la ville (et de la Lomellina en général)

 

 

Vigevano place Duclae et fenêtre du château Sforza

Vigevano. La place Ducale et le château

 

Autour de Vigevano, on se retrouve vite en pleine campagne. Et c’est très agréable de pouvoir se promener à travers les rizières et les canaux!

Idées de visites, parcours et itinéraires à vélo sur le site de la ville

 

Canal et sentiers autour de Vigevano

Le canal de Vigevano. Piste cyclablerizières de Vigevano

 

 

La Sforzesca

 

A 2km de la ville se trouve le hameau de la Sforzesca. Le lieu est réputé pour la ferme agricole  « Colombarone ». Complexe immense construit en 1486 par Ludovico Sforza, dit Il Moro, duc de Milan.

 

Leonardo Da Vinci séjourna plus de 10 ans au château de la famille Sforza.

Ludovico, décelant son génie, lui confia l’étude du système d’irrigation du territoire.

 

 

Un des entrées de la Sforzesca à Vigevanole hammeau de la Sforzesca Lomellinavue de la Sforzesca dans le brouillard

 

De nos jours, il est toujours possible d’ observer les travaux de De Vinci dans les environs du hameau de Sforzesca:  le moulin (« Mulino della Scala ») ainsi que les nombreux ponts et canaux.

Dessins et manuscrits que l’on retrouve dans le Codex Leicester. Fascinant!

Plus d’info ici et

 

La Sforzesca est également le point de départ de 2 beaux sentiers de randonnée à travers le Parc Tessin.

 

 

Ponte delle barche, Bereguardo

 

Ponte delle barche à Bereguardo Lombardia

 

Le pont des bateaux ou pont des barges est l’un des derniers et très rares exemples de ‘ponts péniche’ d’Italie. Construit comme ouvrage temporaire avec des bateaux en bois , il a  survécu aux 2 guerres mondiales.

Le bois a été depuis remplacé par des bateaux en ciment. Le pont suit le flux de la rivière: lorsque le niveau de l’eau  monte, les bateaux s’élèvent également.

 

Ponte delle barche Bereguardo en LombardieVue depuis le Ponte delle barche à Bereguardo Lomellina

 

L’été, on vient ici se baigner, pique-niquer. Le site est parfaitement aménagé pour les familles.

 

Tout autour, le Parc du Tessin.. et de belles promenades à travers des petits sentiers des bois comme on les aime ^^.

Par exemple, on peut rejoindre à pied ou à vélo les villes de Vigevano ou Pavie qui se trouvent à 19 km du pont ( dans des directions opposées)

Le sentier complet est ici!

 

 

Quelques bonnes adresses et infos pratiques

 

à Garlasco: Art Café

(aussi appelé Bar Italia) Pour un aperitivo gargantuesque et succulent dans un cadre contemporain

 

à Gropello : Panificio Pane al Pane

Près de Garlasco, la petite ville de Gropello Cairoli abrite cette boulangerie qui est un enchantement! Un petit détour pour goûter tous les petits biscuits et acheter la michetta, pain rond typique de Lombardie.

La foccacia tomates-olives est un rêve éveillé 

 

à Bereguardo : Cascine Orsine

Ferme biodynamique qui propose ses produits à la dégustation ou à la vente dans leur boutique.

Les beaux jours, il est agréable et très convivial d’y venir pour le déjeuner.

 

 

Comment se rendre en Lomellina:

 

En voiture. Si vous arrivez de Milan ou de Pavie.

 

Pour ceux qui ne sont pas véhiculés:

Le plus simple est d’arriver à la gare de Pavie. Puis, prendre le train ou le bus 110 qui dessert Garlasco puis Vigevano.

 

La campagne de Lomellina et le Parc du Tessin s’explorent facilement à vélo – C’est tout plat !

Claire
Aucun commentaire

Laisser un commentaire