Menu
Le Mont Sacré d’Oropa. Entre nature, art et spiritualité

Le Mont Sacré d’Oropa. Entre nature, art et spiritualité

 

Niché et isolé au cœur des montagnes, le Mont Sacré d’Oropa se fond dans la beauté du paysage piémontais. Il fait partie des  Sacri Monti du Piémont et de Lombardie inscrits sur la liste du patrimoine de l’Unesco depuis 2003. 

 

 

Ces 9 sites bien distincts du nord de l’Italie – 7 au Piémont et 2 en Lombardie- appelés Montagnes Sacrées sont des groupes de chapelles et d’ouvrages architecturaux érigés entre le XVIe et le XVIIe siècle

Ils sont dédiés à différents aspects de la foi chrétienne. L’idée était de créer des lieux de prière et de pèlerinage en Europe comme alternative aux lieux saints de Jérusalem et de Palestine, difficiles d’accès au Moyen âge. En plus de leur côté spirituel, ils abritent un patrimoine artistique remarquable et sont parfaitement intégrés dans un paysage naturel d’une beauté exceptionnelle.

 

 

Le Sanctuaire d'Oropa en Italie

Les origines du Sanctuaire

Tout proche de la ville de Biella, dans le Piémont, le sanctuaire d’Oropa est un édifice religieux consacré à la Vierge Noire, un des plus anciens d’Europe.  Il se situe en pleine nature, à 1200 mètres d’altitude.

 

Le sanctuaire et le mont Sacré d'Oropa UNESCO Italie

 

En plus du Mont Sacré, il regroupe la basilique antique réalisée au XVIIe siècle qui abrite la statue de la Madone Noire, la basilique supérieure avec son imposant dôme. On peut également y visiter le Musée des Trésors, la bibliothèque et les archives historiques, la galerie des Ex-Voto et même un observatoire météo-sismique (sur réservation).

 

L’origine du site remonterait au Ve siècle et sa fondation serait attribuée à Eusèbe, le premier évêque de Verceil. À son retour d’Orient, il aurait apporté avec lui une statue de bois, une Vierge noire. Il fit construire à Oropa une petite chapelle en pierre et y déposa la statue. On dit qu’elle fit rapidement des miracles: l’épidémie de peste cessa. Plusieurs personnes venues prier ici furent guéries. C’est ainsi que l’endroit serait devenu une destination de pèlerinage renommée. Cependant, les tout premiers documents relatifs à un lieu de culte datent du XIIIe siècle. Ils font référence à l’existence de 2 églises.

 

Sanctuaire et Mont acré d'Oropa en Italie

 

Le développement du complexe a subi diverses transformations au fil du temps: A partir du XIVe siècle, le site commence à s’agrandir afin de pouvoir accueillir de plus en plus de pèlerins et de fidèles. Et c’est au cours des  XVIIe et XVIIIe siècles que les plus grands architectes de Savoie conçoivent la réalisation des bâtiments du majestueux sanctuaire.

 

Le Mont Sacré d’ Oropa

 

Chapelle-Mont-Sacre-Oropa

Chapelle du Mont Sacré ©Santuario di Oropa

 

Le Mont Sacré se compose de 19 chapelles disséminées dans le paysage (le projet initial en prévoyait une vingtaine) 12 sont destinées à illustrer des scènes de la vie de la Vierge, 3 autres retracent l’histoire d’Oropa et 4 sont dédiées à des saints.

La toute première chapelle est construite en 1620. Sa création coïncide avec les grandes transformations et expansions de la totalité du complexe d’Oropa entreprit par la famille de Savoie. En revanche, les travaux d’édification des chapelles sont eux, financés par la communauté de Biella. L’initiateur de ce grand projet est le frère capucin Fedele de San Germano. Leur réalisation a duré plus d’un siècle.

 

 

Chapelles Santuario di Oropa

Intérieur des chapelles et chemin de dévotion

Chemin dévotion Mont Sacré Oropa

©Santuario di Oropa

 

Le chemin de dévotion

 

Chemin-Mont-Sacre-Oropa

Dessin du parcours par Vercellotti ©Santuario di Oropa

Les chapelles, toutes de formes différentes, sont situées sur une pente longeant le sanctuaire. Chacune relate un événement significatif de la vie de Marie représenté par des statues en terre cuite réalisées par de grands artistes de l’époque.

 

Le visiteur suit ainsi un parcours chronologique, entraîné d’un bâtiment à l’autre jusqu’au sommet de la colline, pour enfin atteindre la chapelle du Paradis.

 

L’aspiration de l’homme à la transcendance, la montée de la purification seraient parmi les nombreux symboles évoqués ici.

 

Croyant ou non, on reste admiratif devant la beauté du site d’Oropa qui a su mêlé expérience de foi, architecture et œuvres d’arts dans un décor naturel grandiose.

Si vous séjournez quelques jours dans le Piémont, un petit détour sur le site en vaut la peine!

 

arrow_1

 

 

Biella se trouve à moins de 13km. De la gare ferroviaire, la ligne de bus  360 vous conduira au Sanctuaire en 30 min.

Le complexe possède une importante structure d’hébergement pour les pèlerins et touristes.

C’est aussi le point de départ de nombreuses randonnées, notamment  ‘La promenade des prêtres’ à l’est du sanctuaire qui offre une vue d’ensemble du site. Vous pouvez également prendre le téléphérique qui vous ménera au Lac Mucrone.

 

Plus de détails et toutes les infos  sur le site officiel

 

Sources pour la rédaction de cet article :
Les monts Sacrés 
Patrimoine mondial UNESCO
Sacri monti del Piemonte e della Lombardia (Tesori d’Italia e l’Unesco),Edition Sagep

Claire
Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.